Nouvelle création…

de Marie Soubie

reporté

sine die

D’Aristophane à Marivaux, les auteurs de théâtre ont imaginé ce que serait un monde où les femmes seraient au pouvoir. C’étaient des auteurs-hommes, puisque les femmes n’avaient pas la possibilité d’être publiées. 

Aujourd’hui on voit de plus en plus d’autrices ou auteures.

Aussi, il m'est apparu intéressant de porter un regard féminin sur les deux pièces, "L’Assemblée des Femmes" d’Aristophane et "La Colonie" de Marivaux.

Nous avons pour cela convoqué un chœur antique, féminin, qui nous guidera dans les méandres de ces textes masculins sur les femmes.

On passe de la farce au vaudeville tout en constatant que la lutte pour l’égalité est un combat de longue haleine.

  • w-facebook
  • Twitter Clean
  • w-googleplus